Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Annexe ; la religion à Kakoyurai : le Jôchoïsme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Maître du Jeu
» Passe-partout, c'est un peu moi.
Voir le profil de l'utilisateur 
Messages : 31
Date d'inscription : 02/10/2015
» Passe-partout, c'est un peu moi.
MessageSujet: Annexe ; la religion à Kakoyurai : le Jôchoïsme   Ven 2 Oct - 23:29


Le Jôchoïsme

Seuls les humains ayant déjà sauvé le monde sont considérés comme des dieux. Ceux qui l’ont condamné où détruit sont en revanche appelés les damnés, et leur simple nom est tabou.
La religion Jôchoïste se rapproche du Shintoïsme, rendant sacré la nature et le respect des uns et des autres, replaçant la place d’un être au sein de l’univers : être un élément du grand tout. Chaque dieu est représenté par le trait représentant la volonté ou la détermination de son kakushin’.

Bien qu’il existe plusieurs temples, ils sont tous dirigés par un même clergé, le Biten’, dont la tête est régenté par la lignée Shitagau. En effet, à l’instar de la famille royale, le Biten’ utilise un système monarchique pour commander ses disciples. Les plus vertueux peuvent devenir des bras droits où conseillers, mais jamais un homme d’autorité religieuse. Bien évidemment, la procréation est donc autorisée tant qu’elle n’est pas charnelle, c’est-à-dire pour le plaisir. Cela ne veut pas dire qu’elle n’existe pas en tant que tel, cependant, les écarts sont punis via des châtiments corporels.
Si la lignée Shitagau reste ainsi à la tête du Biten’, c’est parce qu’elle possède une forme de kakushin’ : bien qu’hommes-bêtes, ses membres sont capables de discerner les lignes temporelles, et se rappellent donc de tous les événements même s’ils ont été réécrits.

Les rangs sont les suivants :


  • Shitagau Kôsô : Grand prêtre en tête du Biten’ ; [0/1]
  • Shitagau-shi Kôsô : Prêtre prétendant au titre de Shitagau Kôsô ; [1/1]
  • Shitagau Zensô : Dirigeants d’un temple, souvent des cousins éloignés de la lignée principale ; [0/4]
  • Zensô : Prêtres officiant dans les temples sous l’autorité du Shitagau Zensô. Ils dirigent et guident les disciples, étant eux-mêmes des religieux confirmés ; [Illimité]
  • Jôchoteishi : Disciples de la religion Jôchoïste, ils logent dans les temples et mènent une vie sobre modèle ; [Illimité]
  • Shinkan : Détachés du Biten’, ces prêtres nomades suivent le Jôchoïsme mais ne sont sous aucune autorité. Leur pélerinage est éternel. De rares femmes s'auto-proclament ce titre. [Illimité]

Les femmes sont un rang à part, appelé « Miko ». Elles ne peuvent prétendre à aucun autre rôle et sont tout en bas de l'échelle : plus d'infos sur Wikipedia.

Temple de l’Intelligence, Akira
Akira est l’un des plus récents dieux ayant existé à Kakoyurai. Il est l’humain qui a équipé les temples avec des écrans et des ordinateurs ; il est en outre celui qui a le plus changé les paysages de ce monde en y apportant des touches technologiques, bien que personne ne les maîtrise et puisse les utiliser. La manière dont il a réussi à procurer de l’électricité reste encore un mystère, et la population ne semble pas en bénéficier en dehors de la signalétique rurale.
Bien sûr, le dieu Akira est également connu pour avoir sauvé le monde avec la déesse Ameko du damné Chihiro.

Temple de la Patience, Ameko
On raconte que la déesse Ameko a refusé toute procréation avec le dieu Akira par respect pour la religion Jôchoïste. Elle aurait subi de nombreux coups et insultes durant sa vie, sans jamais broncher ni rétorquer : elle est un modèle de tolérance et de patience pour tous les Jôchoïstes. Ameko est également la sauveuse de Kakoyurai avec son amant Akira.

Temple de la Loyauté, Yûki
Il y a plus de 1000 ans, la déesse Yûki fût la première humaine à empêcher une guerre entre Kakoyurai et une autre nation ; aujourd’hui oubliée de tous. Les livres d’histoire semblent relater ses exploits guerriers contre une civilisation étrangère qui n’existe pas. Pourtant, le temple ayant été érigé à son honneur avant la réécriture de Chihiro le damné, le peuple continue de vénérer Yûki pour sa Loyauté et son respect du monde, la déesse ayant choisi de ne pas l’altérer tout le long de sa vie.

Temple de l’Amour, Mana
Mana est le dieu vénéré par les familles, souvent associé à la fertilité. Ce dieu se serait servi de son kakushin’ pour sauver les enfants de la famille royale il y a près de cinq millénaires, ce qui en fait le plus ancien dieu de Kakoyurai. On raconte également qu’il avait ouvert une trentaine d’orphelinats dans tout le pays et qu’il avait adopté lui-même vingt fils. On peut encore trouver certains de ses descendants, hybrides ou humains, un peu partout dans le monde.

Temple de l’oublié
Ce lieu est depuis longtemps délaissé ; les murs sont délabrés, et l’odeur de l’humidité semble persister ainsi que celle du sang, rendant l’endroit glauque et terrifiant. Personne ne se souvient du dieu qui était vénéré entre ces murs, ni du Kakushin’ qu’il représentait. Les livres d’histoire semble parler d’un oublié, mais il s’agissait d’un damné ; difficile de savoir s’il s’agit du même personnage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoyurai.forumactif.org
 
Annexe ; la religion à Kakoyurai : le Jôchoïsme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. "Losing my religion" # Ash
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Religion dans le SDA
» Annexe de l'Hôpital
» La religion / les divinités dans la Légende.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kakoyurai l'intemporelle :: 
Dossiers administratifs
 :: La connaissance :: Contexte et intrigue
-